Comment choisir sa cage de transport pour chien ?

édité le 26/04/19 à 13:16

Si vous voyagez en avion, vous devrez impérativement avoir un sac de transport si vous voyagez en cabine, ou une caisse de transport aux normes IATA si votre animal doit voyager en soute.

Quand choisir la caisse de transport ?

Afin de limiter les risques et de prendre son temps il est préférable de choisir la caisse le plus tôt possible pour plusieurs raisons détaillées ci-dessous.

Avant de procéder à l’achat, je vous conseille de lire le détail des normes IATA. Beaucoup de fabricants suivent ces normes mais vérifiez bien avant d’acheter qu’elles sont bien mentionnées, et référez-vous à notre page sur le sujet afin de choisir la bonne taille.

Selon les normes IATA, mais aussi selon les exigences de nombreuses compagnies aériennes, il est déconseillé de donner des tranquillisants à votre chien avant un voyage en avion. Ainsi, afin de pouvoir s’abstenir de l’utilisation de ces produits, il faut absolument aider votre compagnon à faire connaissance avec son moyen de transport dans les meilleures conditions possibles.

cage de transport : quelle taille choisir ?

Avant d’acheter la cage se transport, il est nécessaire de mesurer votre chien :

  • Debout : du sol aux oreilles
  • Assis : du sol aux oreilles
  • En boule : en hauteur et largeur

Il est indispensable, pour le bien être de l’animal, de prendre une cage de transport où il pourra se mouvoir librement. Un vol peut être long est il est primordiale qu’il puisse changer de position.

Comment habituer votre chien ?

Voici quelques conseils pour habituer votre chien à son nouveau sac ou sa nouvelle caisse :

  • Laissez le sac ou la caisse en libre accès dans votre logement, ainsi l’objet fera partie de son quotidien
  • Amenez-le à y pénétrer par le biais du jeu ou des friandises (en fonction du stimulus le mieux adapté à votre toutou).
    • Attention néanmoins si vous choisissez le jeu, évitez de lancer une balle à toute allure à l’intérieur de la caisse, cela risque de provoquer un gros bruit de plastique ainsi qu’un recul incontrôlé de la caisse qui pourrait alors provoquer l’effet inverse Vous pouvez, par exemple, cacher dans la caisse plusieurs de ses jouets préférés et lui demander d’aller les y chercher
    • Vous pouvez émietter une friandise à l’intérieur de la caisse pour qu’il fouille dedans pour les manger.
    • Vous pouvez aussi de temps en temps lui servir sa gamelle à l’intérieur de la caisse, ainsi il pourra associer la caisse à un moment très positif de la journée.
  • Lorsque vous fermez la porte de la caisse, récompensez-le s’il reste calme et silencieux, répétez l’exercice plusieurs fois chez vous, tout d’abord en ne l’enfermant que quelques secondes, puis un peu plus longtemps au fur et à mesure qu’il s’habitue.
  • Dans les premiers temps, utilisez la caisse en voiture afin d’emmener votre chien en promenade ou pour une activité qu’il apprécie, ainsi il associera son déplacement en caisse à quelque chose d’agréable.
  • Installez dans la caisse un tapis ou un coussin afin que votre chien ait l’occasion de faire sa « niche » à l’intérieur.

Certains chiens s’habituent très vite à leur nouveau moyen de transport, d’autres ont plus de mal parce qu’ils n’aiment pas être enfermés ou contraints. Il est donc important d’effectuer les exercices décrits ci-dessus pas-à-pas, sans brusquer votre animal. Et voici quelques autres points à éviter :

  • N’utilisez jamais l’enfermement dans la caisse comme un moyen de punition.
  • Lors des premiers contacts avec la caisse de transport, évitez de taper dessus lorsque le chien est dedans, ou de la bouger trop brusquement, attendez qu’il accepte bien sa caisse avant de faire ce type d’exercices.

Préparez la caisse pour le Jour J

Le jour de votre voyage, voici quelques conseils sur la préparation du sac de transport ou de la caisse de transport :

  • Utilisez un tapis absorbant au fond de la caisse et du sac, si votre voyage est long, votre animal n’aura pas d’autre choix que de se soulager à l’intérieur. Que ce soit en soute ou en cabine, votre compagnon n’aura pas le droit de sortir de tout le trajet !
  • Pensez à avoir une gamelle d’eau à proximité. Pour les caisses, elle doit être fixée à la caisse de sorte à ne pouvoir se renverser ni se vider trop facilement. Pour les sacs, emportez une gamelle d’eau dans une poche du sac ou dans votre propre sac pour pouvoir en servir à votre chien en fonction de ses besoins. Attention, en avion vous n’aurez pas le droit d’apporter une bouteille d’eau ou une gourde remplie d’eau, pensez à bien emmener un contenant et il vous suffira de demander de l’eau au personnel navigant.
  • Si la compagnie de transport vous y autorise, prévoyez aussi une petite quantité de croquettes si le voyage est long. Préférez les croquettes sèches plutôt que la pâtée ou la viande qui se conservent moins bien et risquent d’être plus souvent interdites selon votre destination ou votre moyen de transport.
  • Veillez bien à ce que les aérations de votre caisse ou sac de transport ne soient pas obstruées.
  • Assurez-vous que la ou les points de fermeture de votre caisse ou sac soient solides.
  • Si vous voyagez en avion, il n’est en général pas permis de mettre des friandises ou de jouets dans la caisse, et ceci pour plusieurs bonnes raisons, des raisons d’hygiène mais aussi de sécurité pour votre chien lors de la manutention des caisses lorsqu’ils partent en soute, ou pour éviter qu’il ne puisse s’étouffer avec un morceau de jouet qu’il aurait abîmé par exemple.
  • N’oubliez pas d’emmener la laisse de votre compagnon à quatre pattes, même si vous ne serez pas autorisés à la laisser dans la caisse de transport pour les voyages en soute, vous aurez besoin de l’avoir à portée de main lorsqu’une fois arrivé sur place, votre chien aura hâte de se dégourdir les pattes.
N'hésitez pas à nous contacter ! C'est ici !